"Cuisine Italienne"

Minestra pâtes et pommes de terre

Posted in new, Ombrie

cuisine italienne, soupe pate patateLa « minestra » n’est pas à proprement parler un potage ou un minestrone. C’est un entre les deux. C’est un plat pauvre et ancien typique de la cuisine italienne des régions du sud, comme les Pouilles par exemple et de la tradition culinaire paysanne. Il est complet et très calorique, excellent lors des froides journées d’hiver et c’est une véritable bombe d’ énergie et de chaleur. La recette est pour 4 personnes. Elle est très facile à réaliser et ce qui ne gâche rien, très économique.

Ingrédients

  • 150 gr de ditalini (ou une autre variété de petites pâtes)
  • 400 gr de pommes de terre
  • 40 gr de lardons fumés (facultatif)
  • 1 oignon
  • 4 cuillères à soupe de sauce tomate (passata par exemple)
  • 1 litre de bouillon de légumes (en cube si vous ne le faites pas vous même)
  • 2 – 3 cuillères à soupe d’huile d’olive
  • Sel et poivre

Préparation

Hachez finement l’oignon. Dans une casserole, chauffez l’huile d’olive. Ajoutez l’oignon et les lardons (si vous en utilisez). Faites prendre couleur. Découpez les pommes de terre en petits cubes et ajoutez-les dans la casserole et cuisez en mélangeant délicatement 6 – 7 minutes. Versez le bouillon et la sauce tomate. Cuisez une vingtaine de minute et ensuite ajoutez les pâtes. Cuisez l’ensemble jusqu’à ce les pâtes soient cuites. Salez et poivrez selon votre goût.

Read More

Eau Cuite

Posted in Idées, new

cuisine italienne, eau cuite
L’eau cuite est une recette de pauvres gens. Tout ce qu’il faut c’est du pain, des oeufs et de l’eau (bien que maintenant on utilise du bouillon de légumes). « L’eau cuite » n’est pas typique d’une région. Elle se retrouve un peu partout en Italie. Suivant la région, quelques ingrédients changent. Maintenant, certains restaurants la mettent à leur carte, et il peut arriver que le prix demandé soit exagéré (mais c’est un autre débat). La recette est pour 4 personnes.

Ingrédients

  • 4 tranches de pain (ce que vous avez)
  • 4 oeufs
  • 1 litre de bouillon de légumes (ou eau) fait maison ou en cube
  • 1 oignon
  • 250 gr de tomates (en hiver, en conserve)
  • 2 tiges de céleri vert (feuilles comprises)
  • parmesan ou pecorino râpé (suivant le goût et facultatif)
  • 4 – 5 cuillères à soupe d’huile d’olive, sel, poivre, feuilles de basilic ou de menthe

Préparation

Emincez l’oignon et le céleri finement. Chauffez l’huile dans une casserole et faites revenir l’oignon et le céleri. Ajoutez les tomates coupées en petits morceaux et le bouillon. Cuisez à petit feu durant 1 petite heure et à couvert. Grillez les tranches de pain et saupoudrez de fromage râpé (facultatif). Pochez les oeufs ou cuisez-les dur et écaillez-les. Mettez dans chaque assiette la tranche de pain, l’eau cuite et 1 oeuf. Servez sans attendre.

Read More

Boulettes de pain

Posted in new, Pouilles

cuisine italienne, boulettes de painLes boulettes de pain rassis sont un plat typique et de la cuisine italienne des Pouilles. Elles peuvent être composées à la fois de pain et de viande hachée; une recette simple à réaliser et très savoureuse. Mais ici, on n’utilise que du pain. On peut également les cuire au four ou dans une sauce tomate. Personne ne résiste à ces délicieuses boulettes. C’est aussi un plat super bon marché, car tout ce dont vous avez besoin, c’est du pain rassis.

Ingrédients

  • 500 gr de pain légèrement rassis ou rassis
  • 2 oeufs battus
  • 100 gr de persil haché
  • 100 gr de parmesan (ou pecorino) râpé
  • Sel et poivre
  • Huile de friture
  • Lait ou eau, ou moitié-moitié

Préparation

Trempez le pain dans le lait quelques instants. Pressez-le bien et émiettez-le. Mélangez-le avec les oeufs, le persil et le fromage. Formez des boulettes de la grosseur désirée (une grosse noix par exemple). Plongez les boulettes dans l’huile et cuisez-les jusqu’à ce qu’elles soient bien dorées.

Read More

Spaghetti du charretier

Posted in Latium, new

cuisine italienne, spaghetti du charretierUne recette de la cuisine italienne romaine bien qu’on la retrouve, un peu partout en Italie. Les personnes se déplaçant beaucoup (tourisme, affaire,….) découvrent des nouvelles recettes et les ramènent chez elles et les font découvrir à leurs amis et famille (mais c’est vrai pour toutes les cuisines du monde). Vous pouvez mettre des champignons frais ou bien, des séchés, comme le veut la recette traditionnelle. Les ingrédients sont pour 4 personnes comme plat d’entrée. Je ne pourrai pas dire pourquoi cette recette s’appelle ainsi.

Ingrédients

  • 300 gr de spaghetti
  • 1 petite boite de thon à l’huile d’olive
  • 1 cuillère à soupe de conserve de tomates
  • 25 gr de champignons secs (ou 100 gr de frais, si vous en avez envie)
  • 5 – 6 cuillères à soupe d’huile d’olive
  • 1 gousse d’ail
  • sel, poivre

Préparation

Hydratez les champignons secs suivant les instructions sur le paquet. Découpez-les en petits morceaux. Chauffez l’huile dans une large sauteuse avec l’ail. Ajoutez les champignons et cuisez jusqu’à ce que les champignons soient presque cuits. Diluez la sauce tomate dans un peu d’eau chaude et versez dans la sauteuse ainsi que le thon émietté. Continuez la cuisson à feu doux. Cuisez les pâtes suivant les indications sur le paquet moins 1 minute. Egouttez-les convenablement, versez dans la sauteuse et mélangez bien le tout à feu vif. Servez sans attendre.

Read More

Le café italien

Posted in Idées

grains-de-café
L’histoire du café en Italie commence à une date et un lieu précis: en 1570 à Venise, lorsque le Paduan Prospero Alpino a apporté des sacs d’Orient.

Au début, la boisson était vendue dans les pharmacies, mais le coût élevé du produit en faisait une attraction en particulier pour les classes les plus riches. Mais ce n’était pas une raison valable pour arrêter le succès du café: en peu de temps les « coffee shops » se multiplièrent, à tel point qu’en 1763 il y en avait 218 à Venise.

C’est à ce moment que le café commence à devenir la boisson qui rappelle surtout ce sens de la convivialité et de la famille qui font partie des valeurs fondatrices de l’italianité. Le café commence à être l’occasion de se retrouver entre amis et amoureux, qui se retrouvent dans les différentes boutiques pour partager le goût unique de cette boisson.

Aujourd’hui, «prendre un café» est l’occasion de discuter, d’être en compagnie, de vivre de petits moments de sérénité.

Avec le temps, plusieurs façon de faire du café sont apparus. Il y a longtemps, dans certaines familles, on toastaient encore son café soi-même. Puis sont apparues les moulins électriques (qui ont supplantés les moulins manuels pour les grains.

C’est ainsi que le café est arrivé dans toutes les régions d’Italie, capturant sa saveur unique. Qu’il soit sucré ou amer, le café est le produit qui ne manque jamais dans les foyers italiens. Une tradition qui se transmet de génération en génération, accompagnant les moments les plus importants d’une famille. Il va sans dire que le Café italien s’est fait une excellente réputation qui est bien connue au-delà même de la péninsule.

Avec le temps, plusieurs façon de faire du café sont apparus. Il y a longtemps, dans certaines familles, on toastaient encore son café soi-même. Puis sont apparues les moulins électriques (qui ont supplantés les moulins manuels pour les grains), les capsules.

Mais il y a néanmoins quelque chose de très important : la manière de toaster le café.

Alors que les installations industrielles offrent des temps de torréfaction très courts, d’environ 2 minutes, avec des températures allant jusqu’à 500 ° C, les plus petites adoptent généralement un processus de 20 minutes pour 60 kg de produit à la fois, jusqu’à un maximum de 220 ° C. Dans ce dernier cas, le café est souvent plus sucré, pas très acide et avec un goût plein et décisif.

Bien sur, tout est question de goût. Mais il va sans dire que prendre son temps (comme en toute chose d’ailleurs), permet d’obtenir un bien meilleur résultat.

97% des Italiens boivent plusieurs fois du café dans la journée: café expresso normal, ristretto, préparé avec du moka, du cappuccino, du macchiato chaud ou froid, mocaccino et ainsi de suite…. Le café reste toujours un rituel de la culture italienne : à tel point que si vous pouviez sentir toute la péninsule tôt le matin, cela sentirait certainement le café. En moyenne, les Italiens boivent quatre cafés par jour , généralement deux à la maison et deux à l’extérieur – au bureau ou au bar – répartis en trois moments: au petit-déjeuner, en milieu de matinée et après les repas. De plus, selon les statistiques, la majorité des femmes arrêtent de boire dans la seconde moitié de l’après-midi, tandis que les hommes continuent jusque tard dans la soirée.

Bref, quel que soit la manière dont vous aimez le café, prenez votre temps pour le savourer pleinement.

Read More