"Cuisine Italienne"

Ciambotta au four

Posted in Campanie, new

cuisine italienne, ciambottaUn plat de la cuisine italienne napolitaine. Léger et savoureux, riche en légumes et très facile à préparer ! Une recette à préparer en 10 minutes et ensuite enfourner pour un accompagnement plein de légumes, rien de plus simple ! Vous pouvez utiliser cette ciambotta cuite au four pour assaisonner les pâtes, la déguster avec du pain ou alors en accompagnement d’une viande ou un poisson si le coeur vous en dit. Les légumes sont indiqués à titre indicatif. Vous pouvez utiliser ceux que vous avez dans votre réserve. Vous pouvez également ajouter des pommes de terre coupées en morceaux à ces légumes. Vous pouvez préparer cette ciambotta au four même à l’avance, la laisser refroidir et la conserver au réfrigérateur quelques jours jusqu’à utilisation. A faire également avec des légumes plus « hivernaux ». Pour 4 personnes.

Ingrédients

  • 200 gr d’un mélange de poivrons
  • 200 gr d’aubergines
  • 200 gr de tomates
  • 200 gr de courgettes
  • 1 oignon finement ciselé
  • Huile d’olive, la quantité nécessaire
  • 2 gousses d’ail épluchées et finement ciselées
  • Quelques feuilles de basilic
  • Origan, si vous aimez
  • sel et poivre à votre goût

Préparation

Lavez et découpez en morceaux tous les légumes (en n’oubliant de dégorger les aubergines). Préchauffez le four à 180 degrés. Prenez un grand plat allant au four, disposez tous les légumes dans la poêle et assaisonnez avec de l’huile, du sel, du poivre, de l’origan et du basilic. Enfournez durant une quarantaine de minutes ou jusque les légumes soient cuits à votre goût.

Read More

Tagliatelle à la papalina

Posted in Latium, new

cuisine italienne, tagliatelle papalinaLes tagliatelle à la papalina sont un plat de la cuisine italienne romaine. Un plat simple à préparer. Il y a ceux qui les considèrent comme une variante de la carbonara classique et ceux qui disent qu’il ne s’agit que d’un plat différent. la légende raconte que les pâtes alla papalina sont nées lorsque le pape Pie XII a demandé à son cuisinier de lui préparer un plat romain assez spécial.
Ce plat a ensuite subi plusieurs variantes au fil du temps, il y a ceux qui mettent de la crème, du jambon cru, qui mettent encore du pecorino à la place du parmesan. Bref, feu vert à l’imagination comme toujours.
Si vous avez faim et peu de temps, ce plat vous donnera entière satisfaction.

Ingrédients

  • 400 gr de tagliatelle ou fettucine
  • 1 tranche de jambon de 150 gr
  • 200 gr de petits pois préalablement blanchis (ou aux 3/4 cuits)
  • 1 bel oignon haché(100 gr à peu près)
  • 40 gr de beurre
  • un peu d’huile d’olive
  • 1 oeuf
  • 3 jaunes d’oeufs
  • parmesan ou pecorino (quantité selon votre goût)
  • Sel et poivre au goût

Préparation

Faites revenir dans une large sauteuse (ou une large casserole) l’oignon dans 1 peu de beurre et d’huile d’olive. Pendant ce temps, découpez la tranche de jambon en dés.
Lorsque l’oignon commence à légèrement colorer, ajoutez le jambon et cuisez quelques instants. Ajoutez ensuite les petits pois et mélangez délicatement à petit feu. Laissez cuire à petit feu et à couvert.
Battez les oeufs avec le parmesan et poivrez.
Cuisez les pâtes selon les indications sur le paquet (ou à votre goût) moins 1 minute. Réservez un peu d’eau de cuisson. Egouttez-les, versez-les dans la sauteuse, mélangez délicatement 1 ou 2 minutes. Eteignez le feu et après 1 minute versez les oeuf. Mélangez à nouveau et servez sans attendre.

Read More

Découvrir Rome

Posted in Latium, new, Non classé, Voyages

cuisine italienne, romeIl est difficile de croire que cette merveilleuse ville est née d’un petit village de bergers sur le mont Palatin et d’une louve qui allaitait deux enfants comme si c’était elle. chiots. C’est peut-être ce mystère que des millions de touristes recherchent chaque jour de l’année, sans relâche, lors de leurs voyages à Rome.

Cela rend la modernité de Rome moins romantique que prévu, avec un va-et-vient incessant de voitures, de personnes et de choses. Malgré cela, la capitale de l’Italie reste une belle destination comme peu de villes au monde.

Il n’est pas non plus facile de résumer les choses à visiter à Rome en seulement quelques points. Il y a bien sur le Colisée et un dicton dit : que lorsque le Colisée tombera, Rome tombera et le monde entier avec, nous espérons sincèrement que l’édifice durera longtemps. Inauguré sous le nom d’Amphithéâtre Flavien, il ne fut appelé le Colisée que plus tard, probablement à cause de l’immense statue connue sous le nom de  » Colosse du Dieu Soleil « , placée à proximité, et qui avait l’apparence de Néron. C’est sans aucun doute l’une des premières, sinon la première, parmi les choses à voir à Rome.

Si vous comptez partir à Rome pendant 3 ou 4 jours afin de découvrir la capitale Italienne, je vous conseille de jeter un oeil sur Virée-Malin.fr, les conseils sont vraiment de qualités et cela vous permettra d’organiser votre séjour facilement. Vous y trouverez les indispensables pour visiter Rome.

Une chose importante est quand même de découvrir et apprécier la cuisine romaine. Recherchez les plats typiques de la cuisine romaine mais aussi de sa province. En effet, la cuisine romaine traditionnelle est basée sur des ingrédients d’ origine rurale et agricole , végétale et animale, souvent préparés selon des recettes transmises de génération en génération au sein de la famille.

Puisqu’il s’agissait depuis toujours de plats élaborés à partir de matières premières obtenues de la campagne romaine , une terre très fertile et productive, ils devaient principalement répondre aux besoins énergétiques de l’homme engagé dans les travaux des champs et souvent consommés dans le cadre d’un ou au maximum deux repas quotidiens, les préparations de la cuisine romaine sont donc idéalement associées à des plats particulièrement nutritifs, salés et administrés en portions abondantes.

La cuisine romaine traditionnelle est basée sur des ingrédients d’ origine rurale et agricole , végétale et animale, souvent préparés selon des recettes transmises de génération en génération au sein de la famille.

Sur ce blog, vous trouvez des recettes de la cuisine romaine.

Les pierres angulaires de cette cuisine sont les entrées, à la fois sèches et en bouillon. Ces derniers sont préparés avec des pâtes aux légumes ou légumineuses ( pois chiches , pommes de terre , brocolis , haricots ), et ce qu’on appelle le « cinquième quart » (bas morceaux). Les jours de fête, la viande d’agneau et de chèvre était très courante, fournie directement par les bergers locaux.

Le beurre dans la vraie cuisine romaine est pratiquement inconnu : le saindoux de porc était utilisé pour engraisser et aussi pour faire frire. Le condiment de choix était et est toujours l’huile d’olive extra vierge, toujours présente parmi les produits typiques de Rome et de sa province : le Latium.

Alors peut-être pour terminer une question ? Pourquoi visiter Rome ?

Parce que à Rome, il y a des ruines antiques, des chefs-d’œuvre de la Renaissance, une architecture moderne et le tout parmi ses 7 collines. C’est aussi l’une des villes les plus appréciées pour les plateaux de tournage et, entre son art ancien, ses églises de renommée mondiale et ses paysages urbains romantiques, il semble que tout le monde connaisse Rome.
Et sans oublier bien sur, sa cuisine qui ne ressemble à aucune des autres régions de l’Italie.

Read More

Peposo

Posted in new, Toscane

cuisine italienne, peposoLe peposo est un plat de la cuisine italienne de Toscane. Son origine remonte au 14 éme siècle en Toscane. Lors de la construction de la cathédrale Santa Maria del Fiore à Florence. Le plat était alors cuit dans des fours et était servi sur une tranche de pain aux ouvriers.
La marinade dans le vin sert à attendrir la viande et aussi à lui donner du goût. L’ajout de beaucoup de poivre en grains lui donne alors une saveur incomparable. Alors quel vin choisir ? La recette donnée ci-dessous conseille un « bon » vin rouge. En Toscane, on utilise le chianti. Mais sans soucis un excellent bordeaux fera l’affaire. Pour vous orienter dans le choix, vous pouvez consultez Viniphile. Pour accompagner le plat, le vin que vous aurez choisi pour la marinade sera le meiller choix. Mais comme tout est question de goût, je ne discute pas de ce dernier point. Maintenant, passons à la recette. Les ingrédients sont pour 4 personnes. Comme accompagnement, du pain ou des haricots blancs comme en Toscane, actuellement.

Ingrédients

  • 600 gr de viande de boeuf à braiser
  • 1/2 litre de bon vin rouge
  • 3 gousses d’ail épluchées
  • 2 cuillères à soupe de poivre en grains
  • 4 – 5 cuillères à soupe d’huile d’olive
  • Sel et poivre moulu selon votre goût

Préparation

Coupeé le boeuf en morceaux de 3 – 4 cm de côté. Transférez-le dans un grand saladier. Ajoutez tous les autres ingrédients (ne pas saler ou poivrer à ce stade).
Recouvrez et laissez mariner durant 1 bonne heure (et un peu plus si vous êtes occupé). Passé ce temps, versez le tout dans une cocotte. Salez et poivrez selon votre goût. Recouvrez et cuisez à petit feu durant 3 heures. Vérifiez la cuisson. Si la viande n’est pas bien tendre, continuez la cuisson et vérifiez toutes les 15 minutes.

Idée

L’Œnologie est l’étude du vin en général. Il traite de la viticulture , de la vinification , de l’affinage (y compris le stockage en cave ) et de la dégustation. Le nom dérive du grec oinos (vin) et logos (étude). S’y intéresser est une passion qui, chez certains, dure toute une vie. On n’a pas fini de parler de vin tant que l’être humain sera sur Terre.

Read More

La Pizza Napolitaine Maison

Posted in Idées, new

cuisine italienne, pizzaLa pizza a conquis le monde. Il suffit de constater le nombre important de pizzerias et le nombre peut-être tout aussi important des pizzerias qui livrent à domicile la pizza de votre goût.
Elle est née à Naples (pour quelques détails et la recette traditionnelle, voyez cet article : la pizza napolitaine.
La recette de la pizza napolitaine est parmi les plus débattues de tous les temps : il y a ceux qui disent qu’il n’est pas possible de la préparer à la maison car il n’y a pas de four adéquat, et d’autres qui disent qu’en dehors de Naples la pizza napolitaine est impossible à déguster car il n’y a pas la même eau et il n’y a pas les mêmes ingrédients.
Alors s’il est vrai que déambuler dans les rues du vieux Naples et s’attabler dans une pizzeria pour déguster une bonne pizza cuite au feu de bois n’est pas possible si on n’est pas à Naples (comme habitant ou touriste), faut-il pour autant renoncer à cette délicatesse ?
En tout premier lieu l’affirmation qu’on ne peut manger une bonne pizza qu’à Naples relève d’un chauvinisme bien innocent. En effet, quel foyer italien, quelle ménagère italienne ne fait pas de la pizza « maison » ? Et en-dehors de la péninsule, ne trouve-t’on pas nombre de cuisiniers qui la préparent à la maison ?
Parce que tout compte fait, une pizza, c’est de l’eau, de la farine et de la levure. Et puis les puristes n’admettent que certains ingrédients et d’autres, plus audacieux, osent l’ananas (et même des wurstels !) provoquant l’ire des puristes.
Maintenant, pour cuire une pizza napolitaine maison, il y a le four traditionnel de la cuisine familiale. Il n’est pas toujours assez puissant pour une bonne pizza napolitaine. On ne maîtrise pas toujours la température ni le temps de cuisson idéal.
Pourtant, être en bonne compagnie, avec des amis ou la famille (ou les deux réunis) et manger ensemble une bonne pizza maison est tout ce qu’il y a de plus agréable. Alors, comment la cuire au mieux, cette fameuse pizza napolitaine maison ?
Heureusement, il existe de nos jours de très belles solutions. Tout simplement un four à pizza maison : lebonfourapizza.com.
Il en existe différents modèles et vous choisirez celui qui vous convient le mieux.
Pour la petite histoire et compte tenu de son importance dans l’histoire ou dans le territoire, l’ expression pizza napolitaine est utilisée dans certaines régions comme synonyme de pizza ronde. Les premières informations sur la pizza napolitaine remontent à la période de 1715 à 1725 . Vincenzo Corrado (chef cuisiner et philosophe ainsi que grand érudit) a écrit au milieu du XVIIIe siècle un précieux traité sur les habitudes alimentaires de la ville de Naples, dans lequel il a observé comment c’était la coutume des gens de Naples d’assaisonner les pizzas et les macaronis avec de la tomate. L’association de ces produits et ses observations ont en effet donné naissance à la renommée gastronomique de la ville de Naples et attribué à Corrado un rôle important dans l’histoire de la gastronomie napolitaine.
Ces mêmes observations constituent la date de naissance de la pizza napolitaine, un mince disque de pâte garni de tomate. Les premières pizzerias sont apparues à Naples au XVIIIe siècle , puis se sont répandues dans le monde entier.
Tout ce que je vous souhaite, c’est de déguster une bonne pizza faite maison et cuite dans un four à pizza maison.
Bon appétit !

Read More